Se protéger au basket : les équipements indispensables

Se protéger au basket : les équipements indispensables


 200€ À GAGNER SUR WATPLAY 

Pour fêter sa première année d'existence, Watplay Basket met en jeu un bon d'achat de 200€ à valoir sur tout le site. Pour s'inscrire, il suffit de compléter le formulaire de participation en cliquant ici. 

Tirage au sort le dimanche 30 juin à 20 heures. Bonne chance 🎁


On te propose dans cet article un guide des accessoires indispensables pour te protéger lors d’un match ou d’un entrainement de basket. Par protection, nous entendons le fait de limiter les chocs qui pourraient te provoquer des douleurs gênantes (chutes, etc), et plus grave, des entorses ou des fractures. 

1) Les blessures au basket, un risque bien présent 

Qui n’a jamais entendu dire que « le basket n’est pas un sport physique » ? Sous-entendu, il y aurait moins de probabilité de se blesser au basket que dans d’autres sports.

Alors certes, les règles officielles du basketball ont été conçues pour limiter les contacts afin de préserver l’intégrité physique des joueurs, mais d’autres facteurs rendent le risque de choc ou de blessure bien présent : la vitesse du jeu dans un espace restreint, les changements fréquents de direction, le fait d’être constamment en « saut » mais également la dureté du parquet, en cas de chute (à la différence de la pelouse au football, par exemple).

Heureusement, il existe plusieurs équipements qui permettent de se protéger très facilement. On va regarder ça ensemble. Après ta lecture, on t'invite à faire un tour sur notre boutique en ligne : tu trouveras un très large choix d'accessoires pour les basketteurs ! 

 

 

Accessoires et équipements basketball pas cher

2) Les parties du corps à protéger  

On en dénombre principalement trois  : 

  • Les genoux : ils sont très sollicités pendant un match ou un entrainement, notamment par la position sur les appuis quasi-permanente ainsi que lors des phases d'extension (sauts). Les principaux risques sont les entorses, ou plus grave, la rupture des ligaments croisés qui amène à de longs mois sans jouer. 
  • Les coudes : on ne s'en rend pas forcément compte, mais le coude est très sollicité pendant le basket. L'articulation assure le mouvement du bras, qui sert à dribbler, shooter ou tout simplement défendre. La blessure la plus fréquente reste l'entorse, mais on retrouve également les fractures. Les chutes sur la pointe du coude peuvent également entrainer des micro-fractures douloureuses.  
  • Les chevilles : ce n'est pas un secret, les chevilles sont très certainement les membres du corps humains les plus impactés par le basket. Un mauvais appuis, un changement de direction trop rapide ou encore une réception sur le pied d'un autre joueur amènent bien souvent à une entorse, plus ou moins grave (stade 1 à 3). Les fractures de la cheville ne sont également pas à écarter. 

3) Les équipements indispensable au basket 

On retrouve trois grandes catégories de protection pour assurer un maximum d'assurance au joueur sur le terrain, en lien avec les trois parties du corps que nous avons évoquées ci-dessus.

  • Les coudières

    Dans la même idée que les genouillères, les coudières vont aider au maintien des articulations et à la protection des coudes contre les chutes. Il faut cependant distinguer les coudières de compression des coudières de protection, qui ne répondent pas aux mêmes besoins : on te propose donc un article pour faire le bon choix de coudière.
  • Les chevillères

    Elles vont maintenir la cheville en place, et de la maintenir plus rigide dans l'éventualité d'une torsion involontaire, qui pourrait amener à une entorse. Il faut savoir que le port d'une chevillère n'est pas forcément conseillé lorsque les chevilles n'ont jamais été touchées. En post-blessure par contre, elle deviendra presque obligatoire pour la reprise du basket, pendant 1 à 2 mois au moins. Tu trouveras également sur le blog un article pour bien choisir ta chevillère.

 

La protection du joueur de basket est donc à bien prendre en compte si l'on veut préserver son physique sur le long-terme. Nous avons pu voir au travers de cet article les zones les plus sujettes au blessure, et surtout comment bien les protéger au travers des genouillères, coudières et chevillères. 

 

A lire également sur le blog :

 


Laisser un commentaire